l'humour au service des femmes...

Publié le par Serge

LA PRIÈRE DU MARI QUI TRAVAILLE...
>
-
'Mon Dieu, je vais travailler tous les jours pendant 8 heures et je ne compte pas les 3 heures que je passe en plus dans le bus..... Tout ça pendant que ma femme reste à la maison! Je voudrais qu'elle sache comment gagner l'argent est pénible. Pourriez-vous échanger nos corps afin qu'elle
 se rende compte de mon calvaire? '
 > Le Bon Dieu, dans son infinie bonté, exauça son souhait. Le lendemain matin  l'homme se réveilla changé en femme..
> Alors, elle...
>
1. Fit cuire le déjeuner pour la famille
 > 2. réveilla les enfants
 > 3. prépara leurs vêtements pour l'école
 > 4. Les fit manger
 > 5. Emplit leurs boîtes à goûter
 > 6. Les conduisit à l'école
 > 7. Reprit le linge du pressing en revenant à la maison
 > 8. s'arrêta à la banque
 > 9. Passa au supermarché pour quelques courses
 > 10. Revint à la maison pour déballer et ranger les courses
 > 11. Prit le courrier dans la boîte aux lettres et paya les factures
 > 12. Nettoya la litière du chat et lava le chien
 > 13. Mangea seule en 10 minutes
 > 14. Se dépêcha de faire les lits
 > 15. Fit la lessive
 > 16. Passa l'aspirateur, épousseta, balaya et lava le sol
 > 17. Courut à l'école ramener les enfants et dut subir leurs cris dans la voiture en revenant
 > 18. Leur donna quelque chose à boire et à grignoter
 > 19. Leur fit faire leurs devoirs
 > 20. Sortit la planche à repasser et regarda la TV en repassant
 > 21. commença à éplucher les patates et laver les légumes pour la salade
 > 22. prépara la viande et une tarte aux pommes pour le dessert
 > 23. Servit le repas du soir, puis, elle nettoya la table et la cuisine
 > 24. Emplit le lave-vaisselle
 > 25. Ramassa le linge des uns et des autres qui traînait un peu n'importe où et l'enfourna dans le lave-linge
 > 26. Donna le bain des enfants et les mit au lit et....
 > 27. À 21h00, exténuée même si ses corvées de la journée n'étaient pas
 > terminées, elle alla au lit où on attendait d'elle qu'elle veuille bien faire l'amour.... Ce qu'elle fit sans se plaindre.
 > Le lendemain matin elle se leva et se mit à genoux près du lit et pria:
> - 'Mon Dieu, je ne sais pas ce à quoi je pensais... J'ai eu tort d'envier ma femme qui restait à la maison. S'il vous plaît, faites que nous puissions chacun reprendre nos corps d'origine'.
 Le Bon Dieu dans son infinie bonté lui répondit:
 > -
'Mon fils, je crois que tu as assimilé la leçon et je serai heureux de ramener les choses telles qu'elles étaient mais, il va falloir que tu  attendes 9 mois... Tu es tombée enceinte hier soir !!!!'

Merci à Patrice....; c'est un bon defenseur de la cause des femmes...

Publié dans Societe & Citoyennete

Commenter cet article

TendreEspérance 15/11/2008 20:32

Je t'ai décerné un prix pour ton blog, pour toi !!! bonne soirée, bisous.

~~ Kri ~~ 13/11/2008 17:33

Bien tapé! :-))

trublion 12/11/2008 18:33

ce serait bien que les punitions soient automatiques !Mais bon là il est bon pour la césarienne !

Hélène 12/11/2008 18:33

:0036: Une bonne leçon !!! :0036:Bisous :0010:

oursonne libre 12/11/2008 18:28

ecroulée de rire, bravo à patrice il a bien compris que rester a la maison ne veut pas dire glander à la maisonun grand combat pas pret d'etre gagné.bises