l'ordre n'est pas un ennemi de la liberté...

Publié le par Serge

voyous-copie-1.jpg

Est oui c’est la rentrée ....avec mon ami joseph on discute et on commente L’actualité...

Des fonctionnaires agressés  dans les quartiers, ou les dealers et chefs de bande veulent imposer leurs  lois... mais ou est la liberté d’aller et venir ???…. à un élu qui  reprochait le développement de la vidéo et une atteinte à la  liberté individuelle  je lui dis gentiment d’aller habiter dans ces zones, je pense que son discours sera autre. On citrique aussi l’évacuation des Roms, là encore hypocrisie beaucoup sont contre mais si cela se passe dans sa commune ou prés de chez soi alors c’est un autre discours... à noter que l’union européenne donne des millions d’euro à la Roumanie pour intégrer cette minorité... un violeur récidiviste meurtrier, un braqueur relâché etc.…etc...Mais à part cela madame la marquise tout va très bien…

Les retraites j’y reviendrai……
Et pour terminer une petite histoire que m’a envoyée un ami…

Une grand-mère dit à sa petite fille de 15 ans un peu turbulente..
« Tu sais à ton âge je travaillais déjà » et la petite file répond du tac au tac…
« tu sais mamie à ton âge je travaillerais  encore « 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Denis 11/09/2010 12:59



La sécurité est un point important actuellement, ça fait bien de dénigrer les représentants de l'ordre, mais en cas de problème, qui appelle t'on? J'ai travaillé à l'étranger: Amérique du sud,
pays de l'est, et quand on te demande tes papiers avec un flingue sur la tête, c'est autre chose. Tous ces gens bien pensants ils devraient aller y faire un tour, les étrangers sont beaucoup plus
malmenés qu'en France, et y'a rien à dire.


A+ denis



Denis 11/09/2010 12:49



C'est vrai que la sécurité est un point important, sans parler des quartiers de non droit, mais ça fait bien de parler de l'état policier, par contre quand les gens sont agressés, qui appelle
t'on? J'ai beaucoup travaillé à l'étranger, Amérique du sud, pays de l'est...et quand on te demande tes papiers avec un flingue sur la tête, c'est autre chose, en France on n'en est pas à ce
point là, tous ces gens devraient sortir un peu...


A+ Denis



Gwen 11/09/2010 12:16



J'ai commencé à travailler à 17 ans (rare pour une fille de mon milieu à cette époque = 1950 !) et fini ma carrière la veille de mes 65 ans. J'adorais mon travail et y serais peut-être encore si
je n'avais été contrainte de prendre ma retraite. Mais je comprends que l'on souhaite arrêter avant, surtout si le travail est pénible ou contraignant. Mes parents n'ont pas eu de retraite, et
mon père a travaillé jusqu'à 76 ans (petit épicier né en 1871). Rappelons-nous la vie des mineurs ou ceux qui travaillaient dans les aciéries, les cheminots des locomotives à charbon qui
mouraient avant l'âge. Mes grands-parents fermiers n'ont pas eu de retraite : ils sont morts aux champs, elle à 55 ans, usée, et lui à 76 ans, sans retraite puisqu'elle n'existait pas...


 



Aimée 11/09/2010 10:18



Vaste débat.....


Mais,comme tu le dis si bien,quand les gens ne sont pas concernés directement,ils n'ont pas le mème langage.!!!!!


Biz.Aimée



gazou 10/09/2010 17:54



Elle a du répondant la petite fille et ne se laisse aps impressioner...Contente de te retrouver !