La « perversion » dite « narcissique

Publié le par Serge

repise de mon blog avec un article sur un fait de societe  ( source internet, nouvel obs, wikipedia...)

« La perversion est une anti-relation, elle ne fonctionne que sous le mode du rapport, elle ne produit que des rapports de force, donc de pouvoir : séduction, emprise, domination. [...] La perversion joue sur tous les tableaux.
La « perversion » dite « narcissique » est souvent confondue avec le trouble de la personnalité narcissique, défini comme la surestimation de soi-même et de ses capacités, le besoin d'être reconnu comme exceptionnel, tout en acceptant difficilement les critiques

1. Il ou elle vampirise l'énergie de l'autre : l'expression "se faire bouffer" prend tout son sens.

2. Il ou elle est dénué(e) d'empathie, fait preuve de froideur émotionnelle.

3. Il ou elle souffre d'insatisfaction chronique, il y a toujours une bonne raison pour que ça n'aille pas.

4. Il ou elle use de dénigrement insidieux, sous couvert d'humour au début, puis de plus en plus directement.

5. Il ou elle est indifférent aux désirs de l'autre.

6. Il ou elle s'inscrit dans une stratégie d'isolement de sa proie.

7. Il ou elle fait preuve d'égocentrisme forcené.

8. Il ou elle vous fait culpabiliser.

9. Il ou elle est incapable de se remettre en cause ou de demander pardon (sauf par stratégie).

10. Il ou elle s'inscrit dans un déni de réalité.

11. Il ou elle joue un double jeu : le pervers narcissique se montre charmant, séducteur, brillant - voire altruiste - pour la vitrine ; tyrannique, sombre et destructeur en privé.

12. Il ou elle est obsédé(e) par l'image sociale.

13. Il ou elle manie redoutablement la rhétorique : le dialogue pour dépasser le conflit tourne à vide.

14. Il ou elle alterne le chaud et le froid, maîtrise l'art de savoir jusqu'où aller trop loin.

15. Il ou elle est psychorigide.

16. Il ou elle souffre d'anxiété profonde, ne supporte par le bien-être de son partenaire.

17. Il ou elle ressent le besoin compulsif de gâcher toute joie autour de lui.

18. Il ou elle inverse les rôles et se fait passer pour la victime.

19. Il ou elle use d'injonctions paradoxales et contradictoires : la cible perd ses repères, son esprit devient confus, même quand il est des plus brillants. Paul-Claude Racamier, inventeur de la notion de pervers narcissique, parle d'un véritable "détournement de l'intelligence".

20. Il ou elle éprouve un soulagement morbide quand l'autre est au plus bas.

On en a  tous un  dans notre entourage !!!!!…..

Publié dans Societe & Citoyennete

Commenter cet article

Marie 18/03/2012


Je suis contente de te retrouver parmi nous, et tu commence bien. Merci pour toute ces précisions. Bisous bonne semaine Serge

:0014: ♥ dom ♥ 19/03/2012


Hé bien, tu "reprends" fort !


Ces définitions sont très justes. 


J'ai connu tout particulièrement un narcisse ...


Bon début de semaine.
Bisoux


cerise 19/03/2012


je viens te voir avec le coeur triste et en colère après cet attentat à toulouse contre une école


 













bonne journée


bisousssssssssssss


mamalilou 20/03/2012


ah c'est un sujet dont je traite souvent, oui, parce qu'il pose le problème du choix:


contre-manipuler pour survivre, ou s'extraire au contact de cet autre, échapper à ce rapport...


avec l'expérience, et le recueil d'expériences, il faut préciser que la mode contre-manipulation ne peut pas durer trop longtemps, s'il ne porte pas ses fruits, il faut s'extraire,...


si l'on ne veut pas risquer par mimétisme de verser dans certains des mêmes travers ici précisément énoncés...


à la longue on finit par devenir un grand rhétoriste aussi, on devient méfiant à force d'hypervigilance relationnelle, au contact des innombrables préjudices et déceptions générées par cet autre
peu empathique, très contraignant, on peut finir par manifester quelques insatisfactions et avoir du mal à retrouver sa légendaire zénitude... etc...


partir avant que de se laisser transformer par le mode survie, au point de ne plus se reconnaître...


doux bisous à toi et grand merci pour ce relai bienvenu

bernadette 20/03/2012





alors , bon retour Serge


que de drames sur notre France !


bisous


bernadette